Bois bûches

Pour démarrer votre feu dans votre poêle, insert ou cheminée votre bois de chauffage doit être bien sec (<20%d'humidité).

Le pouvoir calorifique du bois de chauffage dépend avant tout de son taux d’humidité.

 

Si ce dernier est trop élevé la combustion sera compliquée voire inexistante. De plus, du bois de chauffage avec un taux d’humidité trop élevé dégagera davantage de fumée et donc plus d’odeurs.

Il provoquera également un surplus de résidus dans votre appareil et favorisera son encrassement ainsi que celui du conduit et une forte pollution.

Bois:L’énergie renouvelable la moins chère du marché

L'énergie bois est de loin la moins chère du marché et se démarque par la stabilité de son coût du kWh PCI au cours des années.

En effet, les énergies au bois ne sont pas sujettes aux conflits internationaux comme le sont le pétrole et le gaz. La présence massive de cette ressource sur notre territoire et sa gestion durable en font une énergie peu chère et respectueuse de l'environnement...

Stocker son bois de chauffage

Le tas de bois classique est connu de tous et est la méthode traditionnelle de stockage du bois.

Il est à la fois esthétique et répond aux fonctions basiques du séchage du bois de chauffage

Polluer moins:            L’allumage du feu par le haut

Cette technique venue de Suisse divise les émissions de cette phase très polluante par deux, ça mérite de changer ses habitudes. Il s’agit d’empiler les bûches en plaçant les plus grosses en dessous et en laissant un peu d’air entre chacune, puis de poser le petit bois d’allumage dessus. Le bois va alors brûler de haut en bas et les gaz de combustion si polluants seront éliminés dans les flammes.