Une tradition à la pointe du progrès

 

Utilisé depuis des siècles en Autriche, Allemagne, Suisse, dans les pays de l'Est et plus récemment en Scandinavie et au Canada, le poêle de masse aussi appelé poêle à inertie ou accumulation est une construction maçonnée dont le principe est de stocker dans la masse qui le constitue les calories d'un feu d’une à deux heures.

Cette énergie est restituée de manière homogène et progressivement sur une longue durée ce qui peut permettre de ne faire qu'une flambée par jour, mais selon la masse et la surface d’échange du poêle, la configuration des pièces à chauffer et le climat, la fréquence des flambées peut varier.

 

Pour accroître l'efficacité de la flambée, le poêle de masse utilise le principe de la post-combustion. Ce principe vise à obtenir une température suffisamment élevée des gaz émis par la flambée pour déclencher leur combustion. Les conditions requises sont une température minimum de 650° et un apport d’air suffisant.

 

 

Une fois que des températures élevées sont obtenues, il serait dommage de perdre cette énergie en rejetant directement les fumées dans le conduit. Aussi le poêle de masse est construit de manière à faire circuler ce flux dans des canaux. Cela permet de diffuser la chaleur dans la masse par conductivité et ainsi de faire passer les gaz de 800 °C à 100 °C avant de les laisser s'échapper dans le conduit de fumée.

 

Une chaleur en grande partie rayonnante:

 

Un très fort pourcentage de la chaleur d'un poêle de masse est émise par rayonnement sur une longue durée.

La porte et une éventuelle plaque de cuisson (cuisinière de masse) émettent une chaleur par convection uniquement pendant la flambée.

 

En résumé: Une flambée vive avec un apport d'air suffisant et un combustible bien sec permet d'obtenir un maximum de chaleur qui sera emprisonnée dans le corps même du poêle et qui sera émise de manière douce sur une longue durée. Il en résulte des dégagements très peu polluants et une production de cendre minime.


Avantages

 

 

* Écologique:

 

Le poêle de masse est mis en œuvre avec des matériaux naturels:

terre cuite, terre crue, pierre, chaux...

Le principe de post-combustion en fait un type de chauffage à excellent rendement et à très faible impact sur l’environnement (3 à 4 fois inférieur à la norme minimale exigée).

 

* Faible consommation:

 

La chaleur emmagasinée dans la masse du poêle pendant la courte flambée est restituée constamment pendant 24 heures, la consommation de bois est ainsi divisée par deux ou trois.

 

* Bien être:

 

Grâce aux rayonnements infrarouges, une chaleur douce est ressentie comme celle des rayons du soleil : notre corps, les murs et tout le mobilier se réchauffent directement dans un rayon d'environ 7 mètres.

Le température uniformément répartie, évite les courants d'air donc le déplacement et la suspension de poussières dans la maison.

Le poêle règle naturellement l'hygrométrie de la maison: l'air ne s'assèche pas, les risques de moisissures sont évitées, la maison est assainie.

 

* Gastronomie:

 

Dans la plupart des cas, selon la taille du foyer, une cuisson haute température et à basse température est possible:

Pain, pizza, quiche, gâteau dans les quelques heures après la flambée et aussi plats mijotés (ragoût, soupe...) ou encore stérilisation de conserves, les possibilités sont infinies et le goût incomparable

 

* Une esthétique personnalisée:

 

Un grand choix de formes, de finitions et de matériaux sont possibles

 

* Un entretien facile:

 

La post-combustion ne laisse échapper que des gaz qui n'encrasseront que peu votre poêle et votre conduit. Elle ne produit qu'une très faible quantité de cendres

 

* Une chaleur sûre:

 

Avec une température des parois extérieures d'environ 40° à 60°, le poêle ne présente aucun danger de brûlure.