Ce poêle de masse maçonné dans la grande pièce à vivre au RDC est complété par une masse satellitaire réalisée au premier étage chauffé par le même foyer. Cette maison des années 2000 a un étage fermé par rapport au RDC, la masse satellitaire permet donc de chauffer l'étage alors que le poêle rayonne plus au rez de chaussé.

Projet réalisé au col d'Évires sur la commune de La Roche sur Foron




Ce poêle est réalisé sur la commune des Houches près de Chamonix (Mont Blanc). Idéalement placé entre le salon et la cuisine dans la grande pièce de vie cela permet une chauffe bien homogène. La finition est faite d'un enduit d'argile couleur terre grège. Ce projet a été réalisé grâce au financement et aux aides de l'Anah (Soliha).



 

  • Poêle de masse maçonné à Brenthone dans le Chablais Haute-Savoie dans l'extension d'une ancienne battisse agrandit en ossature bois et en chaux-paille.

Les finitions murales intérieures sont réalisées en enduit terre se mariant ainsi parfaitement avec les finitions enduit terre du poêle.

 

Le poêle permet de chauffer les 2 premiers niveaux et de tempérer le 2ème étage. L'arrivée d'air est canalisé depuis la cave au sous-sol. Un registre à commande par câble en permet l'ouverture et la fermeture.

 

Les surfaces horizontale du poêle sont couverte avec des carreaux de terre cuite.




  • Ce poêle est maçonné à L'oasis du Cerf Blanc sur le Plateau du Retord dans l'Ain. Ancienne ferme et école d'alpage entièrement rénovée écologiquement, enduit terre, chaux.... autonome en énergie. Chauffé depuis le rez de chaussé par le poêle de masse côté salon et une cuisinière de masse côté cuisine, la salle de bain alimenté en eau de récupération bénéficie d'un apport en eau chaude  grâce à un échangeur placé dans la cuisinière.

  • Cuisinière de masse dans une ancienne ferme en pierre rénovée à Thorrens Glières en Haute-Savoie.

Cette maison passive est isolée avec des panneaux de fibre de bois à l'extérieur et à l'intérieur. La finition des murs a été réalisée en enduit chaux / chanvre.

 

En plus de sa plaque de cuisson cette cuisinière comporte un échangeur thermique couplé avec un système géothermique qui participe à la chauffe de l'eau chaude sanitaire.

 

Des séchoirs fermés par des portes métalliques ajourés ont été maçonnés au dessus du foyer, permettant de déguster fruits, champignons, tomates... séchés.

 

Au dessus de la plaque de cuisson, une hotte aspirante permet de redistribuer l'air chaud via une VMC double flux dans les 350m² de l'habitation.

 

L'habillage de cette cuisinière a été réalisé en pierre de mollasse taillée, les gravures sont l’œuvre de Francis B.

 

Les cendres sont récupérées par une canalisation situé sous le foyer menant directement au sous-sol dans une cuve ce qui permet une seule évacuation annuelle.